Husserl

Démarche phénoménologique husserlienne

Edmund Husserl (1859-1938) est un philosophe autrichien et prussien, fondateur de la phénoménologie, science destinée à « supplanter les sciences de la nature » qu’il juge inaptes à « élucider le rapport de l’homme au monde[1] ».
L’homme se place en témoin, observateur de la chose elle-même, par l’étude du phénomène intérieur ou extérieur. Il suspend le jugement (l’épochè des Grecs) en écartant les a priori qui pourraient l’influencer, les interprétations, pour que naisse une représentation de la chose dans sa réalité, dans son essence… Comme un enfant qui découvrirait le monde pour la première fois.
[1] Edmund Husserl, Recherches logiques, 1900-1901.
Qu’est-ce que la phénodescription en Sophrologie ?